COUPE D ALSACE Tour : 4
Dimanche 31 octobre 2010 - 14H15
Wintzfelden Osenbach - Kingersheim F.C: score 2 - 1
A l’issue du match dont le score est conforme à la valeur des deux équipes, un joueur de Wintzfelden Osenbach a écopé d’un carton rouge à quelques minutes de la fin du match. Un spectateur de Wintzfelden est intervenu intempestivement en proférant des insultes à caractère raciste alors que les joueurs se donnent la poignée de mains traditionnelle,à l'issue du match.Nos joueurs ont eu une réaction impulsive tout à fait compréhensible, sans qu’il y ait pour autant d’échauffourée. Un joueur de Wintzfelden expulsé peu avant la fin du match, et qui aurait dû se trouver dans les vestiaires, agressait ensuite par derrière, un de nos joueurs en le frappant à l’aide d’une chaussure de foot.Cette agression gratuite provoqua une bagarre générale, heureusement sans dégâts.
A l’origine de cette débandade, un spectateur, coutumier du fait , puisqu'aux dires des dirigeants de Wintzfelden ,il était allé opérer également sur le terrain annexe d’Osenbach, En tant que dirigeant et président de Kingersheim, je ne peux pas accepter ce type de comportement qui devient de plus en plus courant autour de nos stades.Nous souhaitons dire que nous respections le verdict du terrain, l’équipe adverse était plus forte que la notre et le score reflète parfaitement le jeu sur le terrain. En revanche nous n’acceptons pas que notre déplacement se termine sur une bagarre générale en raison de l'intervention intempestive de spectateur. Nous souhaitons véhiculer l’esprit du foot et les valeurs qui sont les notres à savoir: PASSION - PLAISIR - RESPECT.Un dirigeant de la Ligue d’Alsace (Président des arbitres) étant présent au match, nous a conseillé de porter plainte contre ces individus qui n’ont rien à faire autour des stades.
Nous avons donc décidé de porter plainte à l’encontre du spectateur à l'origine des propos racistes, auprès du commissariat dont dépend Wintzfelden, afin qu’il justifie devant la police, ses égarements qui ne datent pas d’aujourd’hui et qu’il en assume les conséquences.Maurice GALLO-Président du FC KINGERSHEIM-